défrisage danger

Défrisage : Attention danger !!

Share Button

Défrisage ? ce produit dangereux …

 

Vous savez que j’ai les cheveux naturels depuis plusieurs années maintenant, après avoir utilisé le défrisage, de ma jeunesse jusqu’à mes 22 ans à peu près.

 

Cf mon retour au naturel

 

Et l’une des raisons qui m’ont poussé au retour au naturel a été de savoir que le défrisage contenait des éléments très nocifs pour notre santé.

En effet, on a toutes connu cette sensation de brûlure du cuir chevelu, qui selon nous, indiquait que le produit fonctionnait bien … Limite, un sentiment de satisfaction s’emparait de nous, parce qu’à ce moment là, on se disait : “Là, mes cheveux seront bien lisses !” Hahahaha

Tu connais ou pas? 🙂

Eh ben sache, que ce n’est pas normal de souffrir autant pour ensuite obtenir un résultat plus qu’approximatif et qui, à mon humble avis, ne reflète même pas notre vraie beauté.

 

!! Petit disclaimer !!

 

Chacun est libre de faire ce qu’il lui plaît.

 

Cet article n’a pas pour but de pointer du doigt celles qui pratiquent le défrisage, moi-même, comme je vous l’ai dis, j’ai été défrisée très longtemps.

Le but est juste de faire de la prévention, vous montrer qu’il y a d’autres moyens.

Les informations à notre époque, on peut en disposer, en prendre conscience, puis faire des choix.

Je m’attarde beaucoup plus sur le côté santé de la chose, car pour moi, la santé de nos petites filles, est la base des futures générations.

Alors prenons soin de nous et d’elles par la même occasion 🙂

 

 

 

Cheveux naturels
Moi 4 ans post big chop

 

Qu’est ce que le défrisage ?

 

C’est un produit qui modifie chimiquement la structure du cheveux, durablement et définitivement, afin de le rendre lisse.

 

 

Analyse de la composition

 

Prenons une boîte de défrisage de chez Dark and Lovely : Sans soude, kit normal

 

Kit défrisage
Kit défrisant Dark and lovely

 

Voici la liste des ingrédients :

aqua/water, petrolatum, paraffinum liquidum/mineral oil, guanidine carbonate, cetearyl alcohol, behentrimonium methosulfate, peg- 75 lanolin, polyquaternium-6, cocamidopropyl betaine, parfum/fragrance, propylene glycol, Cl15510/orange 4, succinic acid. D7705/2

propylene glycol, calcium hydroxide, silica, Cl77891/titanium dioxide, D9664/1. Shampooing neutralisant color signal : aqua, cocamidopropyl betaine, sodium laureth sulfate, polysorbate 20, cocamide mea, phenoxyethanol, parfum/fragrance, methylparaben, potassium sorbate, polyquaternium-7, citric acid, sodium pca, disodium edta, hydroxypropyl trimonium honey, hexyl cinnamal, butylphenyl methylpropional, limonene, benzyl salicylate, hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde, phenolsulfonephthalein. D5312.

 

J’ai donc pris la composition et j’ai fais des recherches sur les ingrédients présents qui posent problème.

 

  1. L’eau en premier : plutôt bien hein, l’eau en premier sur une compo, ça veut dire que c’est l’élément en plus grande quantité
  2. Le petrolatum :  c’est un composant dérivé du pétrole (de la pétrochimie). On convient donc ensemble, que de premier abord, utiliser un produit qui vient du pétrole sur notre corps, euuh, moyen quoi.  Cela sert de graisse, et donc de barrière. Par contre, à la longue, cette barrière empêche l’hydratation de pénétrer les cheveux, les cheveux deviennent donc secs et cassants. A éviter donc !

3. Le paraffinum liquidum / huiles minérales : Dérivé du pétrole aussi, polluantes et non biodégradables, ces huiles ne présentent aucun intérêt pour la peau ou les cheveux. Bien au contraire ! Préférez des huiles végétales, naturelles, première pression à froid, et bio, qui ont gardé toutes leurs propriétés.

4. Le behentrimonium methosulfate : Agent antistatique, conditionneur capillaire. Polluant, a un effet “sillicone” sur les cheveux, c’est a dire : s’accumule sur la fibre capillaire et ne part pas au rinçage.

5. Le peg- 75 lanolin : irritant, potentiellement cancérigène, et polluant.

6. Le propylene glygol : c’est un conservateur : au premier abord, les études disent qu’il est non toxique, mais le devient lors d’utilisation prolongée.

 

Effets sur les femmes

 

Des études tendent à démontrer les effets à long terme du défrisage sur les femmes :

  • Puberté précoce
  • Fibromes
  • Cancers
  • Fausses couches

 

Certaines études montrent que ces maladies ou conséquences, sont plus nombreuses chez les femmes noires … Théorie du complot vous dites? 

Peut-être sommes nous plus exposées par certaines substances chimiques, dont les perturbateurs endocriniens?

Exposées comment? Depuis quand? Est-ce normal? Est-ce juste la conséquence mondiale d’un laisser aller?

Ou est-ce la conséquence de la négligence des autorités publiques en ce qui concerne notre santé à nous, plus particulièrement?

Je vous laisse réfléchir et méditer la dessus, parlons en commentaires.

 

Arguments pour et arguments contre : ne tombons pas dans la guerre Nappy/anti Nappy

 

Faisant écho à mon petit disclaimer du début de cet article, je souhaitais exposer quelques petits arguments personnels, concernant le fait que je n’utilise plus de défrisage depuis quelques années :

 

  • Tout d’abord, le défrisage trouve ses origines à l’époque de l’esclavage. Cela était une technique pour les colons, de rendre les cheveux des esclaves, acceptables selon eux.

Juste pour cette origine grotesque, la rebelle en moi, n’accepte plus de se lisser les cheveux, pour paraître plus potable, plus conforme aux yeux du monde.

 

  • On ne peut pas utiliser l’argument du : “de toute façon, tout nous rend malade, donc, continuons à y aller gaiement”.

Quel monde voulons-nous laisser à nos enfants? Quelles mauvaises habitudes ayant des conséquences sur notre santé et la leurs, voulons-nous perdurer?

Nous avons une responsabilité.

 

  • L’argument du : “je me trouve plus jolie les cheveux lisses”.

Effectivement, moi aussi, aprés près de 15 ans avec les cheveux défrisés. C’est une question d’habitude, de self love, de regard d’autrui sur nous, et de comment le dépasser.

Je souhaiterais que les mentalités changent, et que chacunes, toutes autant que nous sommes, avec la texture de notre naissance, puissions nous sentir belles.

Mais bon, il y a encore du boulot pour en arriver là ! 🙂

 

Etudes

 

Source 1

Source 2

Source 3

 

Apprenez à faire des recherches. Ne vous laissez pas berner par le fait que les produits sont commercialisés, donc sont bons pour notre santé. Et faites vos choix en conséquences, en toute conscience.

Et si tu as envie de retourner au naturel, je t’invite à aller consulter mes articles sur la transition et le big chop.

 

Réussir ta transition capillaire

Retour au naturel : 6 raisons

 

Si j’ai pu, au moins, vous amenez à réfléchir sur le bénéfice santé, cela me rendrait extrêmement heureuse.

 

Article écrit en écoutant : “All the Stars” de Kendrick Lamar feat SZA.

 

 

Audnesty

Share Button

Laisser un commentaire