Trouver sa voie

Trouver sa voie : il est encore temps de changer de métier !

Share Button

T’es-tu déjà senti mal dans ton travail au point de ne plus rien supporter ? Les bruits, tes collègues, les clients venus faire des réclamations, le stress, la pause du midi qui passe trop vite … Trouver sa voie n’est pas chose si aisée quand tu as perdu l’habitude d’écouter ton Enfant Intérieur.

 

Je suis aussi passée par cette période de doute, et une remise en question m’a été nécessaire afin de me retrouver sur mon chemin de vie.

 

Les symptômes de ton mal-être

 

  • Ta sensibilité s’est exacerbée : tu pleures « pour rien » autant dans ta vie personnelle que sur ton lieu de travail car tu commences à te sentir débordé par ce job qui ne te correspond plus.
  • Le matin, tu as du mal à te réveiller et te sentir d’attaque car tu accumules de la fatigue et tu n’es franchement pas motivé à aller affronter ton boulot.
  • Tu es sur les nerfs : lorsque quelque chose ne se passe pas comme prévu, ou lorsque quelqu’un ose te titiller un peu trop, tu sens que ton sang est en train de bouillir à l’intérieur?
  • Tu somnoles pendant tes heures de boulot? Alors que tu as eu tes 8 heures de sommeil ?
  • Tu as parfois mal au ventre? Mal au dos? Saches que le corps somatise tout ces événements extérieurs que tu te refuses de voir en face.

 

Quels sont tes freins réels et imaginaires ?

 

En réalité, qu’est-ce-qui t’empêche de changer de boulot?

J’entends très souvent autour de moi des gens se plaindre de leur travail, qu’ils ne semblent plus aimer à priori. Et pourtant, tu restes.

Quelles sont les raisons qui te poussent à rester?

 

1. L’argent et la stabilité

Il s’agit d’un job alimentaire, que tu fais pour payer tes études ou financer un projet précis ? Je suis d’accord, reste y un temps que tu auras déterminé mais n’y restes pas trop longtemps.

Par contre, si c’est le travail que tu occupes depuis des années pour nourrir ta famille, saches qu’il est encore temps de démissionner.

Tu peux autant trouver un travail qui rapporte le même salaire ou plus ou moins et qui te rendra beaucoup plus heureux.

2. L’habitude

Souvent, on se plaît dans une routine qui ne nous apporte pas grand chose, et la peur de l’inconnu peut nous paralyser dans notre existence morne. Ce travail, tu le connais par cœur, tu n’as même plus à réfléchir pour l’exécuter et à la fin du mois, le salaire tombe.

Mais par pitié, ose te lancer des défis, et que tu sentes au fond de toi une flamme lorsque tu vas au travail.

3. La honte

Dans ta famille, tu es le seul qui a fais des études, et tes proches sont fiers de toi? Peut-être as-tu peur de leur dire que finalement, tu t’es trompé de voie? Tu n’oses pas les décevoir? Vis pour toi !!

4. La flemme

Tu es coiffeuse depuis 4 ans après avoir obtenu ton diplôme, tu as tout de suite trouvé du boulot. Mais le matin, tu viendrais presque à reculons. Quand le matin, tu déposes ta fille à la crèche, tu envies ces dames qui s’occupent de ton bébé … mais flemme de reprendre les études !!

 

Comment y remédier ?

 

Poses toi les bonnes questions … Attention … TADAM !!  Ne procrastines plus

: Prends une feuille et réponds en toute sincérité 🙂

 

  • Pourquoi tu restes dans ce travail ? Et ne te ment pas.
  • Qu’aimais-tu quand tu étais enfant ? La danse, le sport, le dessin, aider tes parents à faire le ménage, jouer aux jeux de société … et remémore toi cette période de ta vie, où tu te sentais bien en faisant cette activité.
  • Maintenant demande toi pourquoi tu ne fais plus cette activité, que ce soit en loisir ou au niveau professionnel ? Manque de temps, de moyens, honte, découragement…
  • Fais une liste des choses que tu aimes dans la vie : Est-ce danser? Conseiller tes amis? Lire? Ecrire? Les animaux? Les enfants? L’informatique? Le vélo ?
  • Et une liste de métier pouvant rassembler certaines des caractéristiques des choses que tu apprécies dans la vie.
  • Fais une liste des choses que tu n’aimes pas ou plus et qui ne sont plus en accord avec tes valeurs et cherche un métier qui ne possède pas ces points faibles : par exemple, tu n’aimes pas être dérangé pendant le travail et pourtant tu exerces un métier en open space … à terme, ton caractère solitaire dans le travail s’en ressentira d’autant plus et tu ne seras plus en accord avec ton métier actuel.
  • Ne fais pas des concessions : aucun métier n’est parfait pour tout le monde, par contre ton métier de coeur pourra rassembler toutes les qualités que tu cherches.
  • Parles-en à ton entourage de confiance et poses leur la question : dans quoi tu me verrais bosser avec le caractère que j’ai?
  • Fais des recherches sur ton futur domaine de reconversion professionnel : débouchés, salaires … pour n’avoir aucune surprise et être sur que cela concordera avec tes envies de sécurité, stabilité ou de passion.
  • Et lances toi !! Tu n’as rien à perdre, si ce n’est de l’argent pour ta nouvelle formation professionnelle, mais saches que des aides existent.

Mon histoire

 

Moi-même, je suis adepte de la reconversion professionnelle. En 6 ans j’ai exercé 7 métiers différents.

Je fais partie de ces gens qui n’ont pas de peine à quitter un métier qui ne les convient pas. A chaque fois que j’éprouvais un désir, je faisais une formation et j’utilisais ces outils pour m’aider à y voir plus clair dans mon esprit.

Et une fois que le métier ne m’apportait plus rien de stimulant pour mon cerveau, je changeais.

Et je continuerais à agir ainsi jusqu’a ce que je sois complétement satisfaite 🙂

 

Voici un livre qui pourra t’aider dans ta quête :

 

 

Article écrit en écoutant « Galatée » de Nekfeu

Audnesty

 

Share Button

Laisser un commentaire