colorisme

Le colorisme ou l’art de rabaisser la peau foncée

Share Button

Le concept du colorisme

 

Aujourd’hui je vais te parler d’un sujet dont on entend beaucoup parler en ce moment, que ce soit sur Youtube ou sur Internet en général. Un sujet d’actualité, mais aussi profondément enraciné dans la culture noire ou celle des personnes non occidentales. Il s’agit du colorisme.

 

Laisse moi t’expliquer pourquoi ce sujet me touche particulièrement. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles j’ai ouvert mon blog. Quelque chose en moi voulait s’exprimer depuis tant d’années, et aujourd’hui je veux mettre des mots sur des émotions profondément enfouie en moi : colère, ressentiment, incompréhensions, sentiments d’injustices. Autant de sentiments négatifs que j’avais besoin d’exprimer avant d’être définitivement traitée de « angry black woman ».

 

le Colorisme
Moi, une femme noire en colère ?

 

Il s’agit du principe de hiérarchisation des teintes de couleur de peau au sein d’une même communauté de personnes.

Le principe étant que institutionnellement ou de façon complètement intériorisée, la teinte la plus claire est considérée comme plus belle que la teinte la plus foncée. C’est un automatisme que les gens ont, souvent ils ne l’expliquent pas, mais trouveront subjectivement une femme claire plus belle qu’une femme foncée.

Bien sûr tout cela est très tabou. Personne ne l’avouera et pourtant cela existe réellement et cela crée des complexes et une réelle souffrance chez les individus les plus foncés de peau.

 

le colorisme
Crédits photos : Iman

 

L’origine de ce colorisme

 

Aussi loin que l’on puisse imaginer, cela date du temps de l’esclavage et de la colonisation.

Il fut un temps où, les esclaves étaient classifiés et nommés selon leur couleur de peau. Par principe, ils étaient tous noirs mais selon leur degré de mélanine, ils pouvaient avoir accès à certains « privilèges » (si l’on considère le fait d’être un esclave de maison puisse être un privilège).

La mentalité d’aujourd’hui que l’on a gardé sur les îles, en Afrique et dans les colonies découle de cette histoire. Aux Antilles d’ailleurs, ces mêmes noms utilisés par les esclavagistes pour hiérarchiser les esclaves sont encore utilisés aujourd’hui : chabine pour la femme à la peau très claire issue de deux parents noirs est considéré comme « un compliment », négresse pour la noire à la peau foncée et j’en passe et des meilleurs.

Je pense sincèrement qu’il serait temps d’arrêter d’utiliser ces termes pour notre propre évolution. Cela perpétue les complexes, la peau foncée étant mal vue.

Quel est l’ avantage que nous en retirons ? A part le fait que cela nous divise encore plus.

 

Et moi dans tout ça?

 

Moi-même je suis une femme noire, j’ai la peau foncée et je n’ai de cesse de répéter que j’en suis fière. Mais certains ont passé leur vie à vouloir me rabaisser et cela dès mon plus jeune âge, et à l’intérieur même du cercle familial.

C’est vous dire si les mentalités sont aliénées à ce point car ces même personnes étaient elles-mêmes noires.

Quand tu es une enfant et que tu constates que les gens autour de toi préfèrent dire de tes cousines plus claires de peau que toi qu’elles sont belles et que toi tu ne reçois aucun compliment.

Quand tu es une enfant et qu’on te répète à chaque été : « Oh restes pas au soleil, Aude, tu es déjà assez noire comme ça » alors que tu n’as que 7 ans.

Quand tu es une enfant et qu’on t’ignore comme si tu n’existais pas.

Quand tu attend d’être une adulte avec impatience pour pouvoir leur cracher à la gueule tout ton dégoût de leur comportement.

Quand tu es enfin une adulte et que tu es prête à dénoncer tout cela, car oui, tu te sens maintenant belle, et fière de ta couleur de peau, peu importe la teinte, ou le métissage.

 

Le manque de représentation

 

A la télé, dans les médias, sur les réseaux sociaux, il y a des modes. Il fut un temps où la blonde aux yeux bleus était le standard de beauté, puis vint le régne des méditérranéenes, puis celui des métisses aux cheveux bouclés …

Comme dans tout, il y a des saisons, où l’on met plus en avant un type physique de personne.

Pourtant la représentation de la femme noire à la peau foncée reste minime, si ce n’est inexistante. Les clichés persistent.

La dernière fois, on m’a reproché de trop parler des noirs. Cela dérange, remue. Ceux qui ne veulent pas qu’on puisse avoir une conscience et vouloir s’élever nous traite de communautaire.

Il y a t’il du mauvais à parler de ces problèmes qui me touchent, qui m’ont empoisonné la vie, afin d’aider des jeunes filles qui vivent encore cela à l’heure actuelle?

Est-ce mal de pointer du doigt ce racisme encré dans nos mœurs, même dans des endroits supposés tolérants tels que les îles?

Sûrement oui, car si ça te remue, c’est que tu te sens visé ou que tu te reconnais dans ces propos …

Je ne demande pas la charité des médias. Je ne veux pas la discrimination positive qui consiste à placer une noire pour remplir le quota et qu’on s’en contente.

Je veux plus, je veux que l’on crée nos propres médias, que l’on ose en parler, que l’on continue d’en parler, que les jeunes filles et hommes noirs se sentent compris et représentés. Qu’ils puissent se trouver beaux et capables de réaliser de belles choses.

Je veux que l’on arrête d’attendre des autres et que nous entreprenions par nous-mêmes.

Continuons à nous valoriser, n’attendons plus des autres qu’ils nous apprécient ou qu’ils nous mettent à la mode quand ça leur plais.

J’ai des copines à la peau foncée qui sont magnifiques, d’autres à la peau plus claire qui sont extraordianires, et d’autres qui sont caucasiennes qui sont ravissantes. Nous sommes toutes belles dans notre unicité.

Cela m’a encore plus sauté aux yeux lorsque je me suis rendu à la NHA 2017 , où j’ai vu des noires de toutes les teintes avec leurs beaux cheveux naturels : Article sur la NHA 2017

Je pars aussi du principe que je prône la beauté et l’intelligence de la femme noire.

Donc je vais te partager quelques chaînes Youtube ou comptes Instagram de femmes noires, entrepreneures ou pas, qui réussissent dans la vie et qui sont talentueuses:

 

  • Si tu veux rigoler comme jamais 

La chaîne Youtube de Femme Ebène

La chaîne Youtube de Tiny and Brown

  • Si tu veux réfléchir et avancer dans la vie 

La chaîne Youtube de Milly D.

Toutes ces femmes ont la particularité d’être noires, intelligentes, positives dans leurs domaines.

 

L’obsession du métissage

 

Il y a aussi cette manie aujourd’hui de penser que le métissage rend beau. Comme si le fait d’être métisse donnait à la personne un pouvoir hors du commun.

Les gens sont fascinés par les enfants issus de couples mixtes. Alors que ce ne sont que des humains comme les autres. Cela pousse à des dérives : des gens qui ne veulent absolument pas faire d’enfants avec une personne de la même couleur qu’elle pour ne pas avoir un enfant noir, des blancs qui se mettent absolument avec des noirs juste pour avoir des enfants métisses …

Moi même je suis dans un couple mixte, et les gens autour de moi sont obsédés par le fait de voir un jour à quoi ressemblera nos enfants … WTF?

Il y a un réel problème …

 

Les dérives et conséquences du colorisme

 

  • J’ai parlé plus haut du manque de représentation des femmes à la peau foncée, mais sais-tu que cela est voulu ?

En effet, il y a cette volonté de nous maintenir la tête sous l’eau et de ne pas vouloir nous voir nous affranchir mentalement de nos chaînes.

  • Donc on nous dit : « tu es belle pour une noire foncée », « oh tu es noire et tu lis? », « je trouve que tu ne ressembles pas à une réunionnaise parce que tu es noire » (pour les ignorants, la Réunion se situe a coté de Madagascar donc pas très loin de l’Afrique, donc oui à la Réunion, on est noirs aussi car nous sommes des descendants d’esclaves -_- )
  • Des femmes noires se décapent la peau à coup de produits toxiques parce que le complexe est encré en elle et qu’elles pensent qu’être claires sera la solution à tous leurs problèmes.
  • Certains s’inventent des origines parce qu’ils n’acceptent pas qu’ils sont noirs tout simplement
  • A la Réunion, l’élection de Miss Réunion est une élection où par année il n’y a pas ou presque jamais de kafrine qui sont retenues. Cela perpétue l’impression des gens qu’à la Réunion il n’y a pas de noirs.

 

le Colorisme
Toutes réunionnaises

 

 

Ce qui est triste, c’est que j’ai entendu plus souvent des blancs ou des personnes étrangères me dire que j’étais belle (sûrement parce que je représentais l »exotisme » pour eux … on en reparlera dans un prochain article) que des noirs ou des personnes de ma famille.

 

Tu es belle telle que tu es

 

Ce texte est destiné à tous, noir ou blanc, ou asiatique ou indien …, français ou américains, européens ou africains. Le colorisme existe partout. Dans chaque communauté, le plus foncé est considéré comme le plus moche, le plus pauvre, le moins que rien, celui qui ne représente rien.

Je dénonce tout cela, si ce texte peut te permettre à toi de prendre conscience que tu réfléchis de la sorte, poses toi la question : « qu’est ce qui ne va pas chez moi? ».

Ces gens qui perpétuent cette mentalité sont faibles d’esprit car ils ne pensent même pas par eux mêmes.

Ils ont besoin de t’humilier pour se sentir valorisé.

Un exemple, une amie à moi, noire elle aussi, avait pris pour habitude de se comparer à moi et à une autre amie, en nous répétant plusieurs fois : « moi je suis claire, je suis pas comme vous ».

Que sous-entendait elle? Qu’elle était meilleure que nous?

Aux yeux de qui? Du « Blanc » ? Pourtant cette personne n’aimait même pas les Blancs, mais elle voulait leur plaire inconsciemment et se trouvait plus désirable du fait de sa couleur d’un ton plus clair que le nôtre.

Tu vois, où cela nous mène?

Ces gens sont complexés et veulent rejeter leur complexe sur toi alors que toi tu connais ta valeur

Si cet article pouvais être partagé, propagé, lu à des petites filles noires à la peau foncée ou claire, qu’elles sont toutes belles. Il n’y a pas d’idéal, la beauté est subjective, je suis peut être moche pour toi, mais dans les yeux d’un autre je suis la plus belle. Je ne recherche pas ton avis sur ma couleur, car je suis comme je suis.

 Je n’ai pas besoin de ton approbation pour m’apprécier car ma valeur je la connais.

 

Tu es exactement comme tu devais être, ta couleur, tes cheveux, tes yeux, ton corps, tout ça fait que tu es unique.

le colorisme

Audnesty

 

Article écrit en écoutant « I choose you » de Kiana Ledé

 

Share Button

9 commentaires sur “Le colorisme ou l’art de rabaisser la peau foncée”

Laisser un commentaire